Trois massifs, trois itinéraires de ski extrême

Skieurs alpinistes tentés par l’extrême, voici trois itinéraires où «la force de réaction de la pente commence à l’emporter sur l’attraction terrestre, et agit comme une catapulte ». Bons mots de Dominique Potard, prévenant, qui précise qu’au-delà de 45°, on ne glisse plus : on chute ». Dans cette optique d’inviter l’aventurier à découvrir cette sensation, on vous présente le couloir des Cosmiques à Chamonix, le couloir Davin dans les Écrins, et enfin la face nord de Bellecôte en Vanoise. Réflexion faite, la petite face nord de la Grande Casse a davantage de vertus que l’austère face nord accessible depuis La Plagne.

MONT-BLANC

Aiguille du Midi, 3 842 m, couloir des Cosmiques

Ski extrême au couloir des Cosmiques Aiguille du Midi Mont Blanc
Ski extrême au couloir des Cosmiques Aiguille du Midi Mont Blanc source Youtube Millet

Très accessible depuis l’aiguille du Midi, ce couloir entre dans le premier registre du ski extrême par sa raideur et son exposition. Régulièrement parcouru, le remonter comme les puristes le feraient avant de le descendre n’est pas forcément une bonne idée… Du couloir, la vue sur le glacier des Bossons plongeant vers la vallée est saisissante. Si l’enneigement le permet,
il est possible de skier sur plus de 2 500 mètres de dénivelé jusqu’aux abords de la ville.
Orientation : ouest-nord-ouest.

Période favorable : février à mai.
Dénivelé : D+ 50 m ; D- 1 500 m jusqu’au Plan de l’Aiguille, 2 500 m jusqu’en vallée de Chamonix.
Difficulté : 5.1 E3, 45/50° sur 800 mètres.
Durée : 3 heures.
Itinéraire : de l’aiguille du Midi, emprunter le départ de l’itinéraire classique de la vallée Blanche et rejoindre le col coté 3 593 entre le refuge des Cosmiques et l’abri Simond. Deux branches perpendiculaires descendent vers l’ouest, la plus au nord est l’itinéraire du glacier Rond, l’autre le couloir des Cosmiques.

Prendre pied dans le couloir avec régulièrement un à deux rappels. Lorsqu’il se sépare en deux branches, prendre celle de droite
et rejoindre le glacier des Bossons (rimaye). Longer la rive droite morainique jusqu’à l’altitude 2 500 mètres, où l’on retrouve l’itinéraire classique de la voie des Grands Mulets. Rejoindre le Plan de l’Aiguille en skiant à flanc sous la face nord de l’aiguille du Midi.

ÉCRINS

Col des Prés-les-Fonds 3 265 m, couloir Davin

Couloir Davin Massif des Écrins, col des Prés les fonds
Couloir Davin Massif des Écrins, col des Prés les fonds source Rovel.info

C’est ici que tout a commencé, si l’on s’en tient aux recherches de Dominique Potard et à cette définition du ski extrême : chute interdite, pente au-delà de 45°. En descendant ce couloir en mai 1965, le guide de Vallouise André Giraud et son ami grenoblois Pascal Clément ouvrent le bal du ski extrême en France tout du moins. Le printemps suivant – et Saudan n’a pas encore tonitrué son couloir Spencer à Chamonix-Giraud et Clément réussissent le plus court mais le plus soutenu couloir de Barre Noire dominant le glacier Blanc. 1967 : Saudan skie le Spencer et crée sa légende, Giraud et Clément avalent encore sans trompette la calotte des Agneaux, à proximité du Davin…
Orientation : nord.
Période favorable : décembre à mars, pour bénéficier de la neige lors de l’approche.

Dénivelé : 1750m, dont 800 m pour le couloir proprement dit.

Difficulté : 4.3 E2 pour la branche de droite, 5.1 E2 pour la sortie directe par la branche de gauche (sortie par un bombé raide, souvent en glace, proposant un passage à 500 voire plus). Attention aux séracs du glacier du Casset en rive gauche, certains débris peuvent échouer dans la partie inférieure du couloir.

Durée : 6 à 7 heures.

Itinéraire : du Casset en Guisane, suivre la piste du petit Tabuc et remonter la rive droite du vallon, sous le versant nord de la Tête Sainte-Marguerite. La pente se raidit au niveau de la moraine et conduit au bas du couloir. D’abord incliné à 30°, il se raidit progressivement pour atteindre les 45° dans les cent derniers mètres pour la branche de droite, un tantinet déversée. Si vous choisissez la sortie directe (branche de gauche), c’est nettement plus raide et le bombé final, souvent en glace, peut être très délicat à skis. Retour par le même itinéraire.

VANOISE

Grande Casse, 3 855 m, petite face nord

Grande Casse petite face Nord
Grande Casse petite face Nord source Bivouak.net

Troisième pente « école » suggérée ici à l’entrée du ski extrême, la petite face nord de la Grande Casse garde plus facilement la neige que son voisin bien plus raide et délicat, le couloir des Italiens. Au printemps, par bonnes conditions, de nombreux skieurs viennent la parcourir.
Orientation : nord.
Période favorable : avril à juin.

Dénivelé : 1 340 m depuis le refuge Félix Faure (1 860 m depuis Pralognan), dont 500 m pour la face proprement dite.

Difficulté : 5.1 E2, 45° sur 300 m. La glace peut se cacher sous une fine pellicule de neige.

Durée : 7 heures du refuge, en passant par le sommet de la Grande Casse par l’arête, depuis la sortie au point coté 3 685 (compter 2 heures de ce point au sommet).

Itinéraire : du refuge Félix Faure, emprunter l’itinéraire du col de la Grande Casse 3096 m) en versant ouest. Passer versant est et, dès que possible, obliquer à droite sous les rochers de la petite face nord. Contourner un bombé glaciaire qui fait suite, par la gauche ou par la droite, puis s’élever directement jusqu’à l’arête. Atteindre le sommet ou, comme beaucoup de skieurs redescendre directement en suivant l’itinéraire de montée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez