Nouveau record à l’Everest 23 fois au sommet

Le guide népalais Kami Rita Sherpa, 49 ans, bat son propre record et gravit le sommet de l’Everest pour la 23 ème fois

Kami Rita Sherpa a commencé à gravir le mont Everest du côté du Népal, l’un des deux itinéraires menant au sommet, l’autre venant du Tibet.

Kami Rita Sherpa a commencé à gravir le mont Everest du côté du Népal, l’un des deux itinéraires menant au sommet, l’autre venant du Tibet.

Kami Rita Sherpa sur son compte Instagram
Kami Rita Sherpa sur son compte Instagram

Kami Rita Sherpa a gravi le mont Everest le plus grand nombre de fois avec son 23e succès : un record !

NEW DELHI: L’alpiniste népalais Kami Rita Sherpa est devenu la première personne à gravir le plus souvent le plus haut sommet du Mont Everest avec sa 23e conquête mardi du plus haut sommet du monde.
La saison d’alpinisme s’étend de mars à mai. Kami Rita Sherpa a commencé la montée du côté du Népal, l’un des deux itinéraires menant au sommet, l’autre venant du Tibet.

Les sherpas sont une communauté ethnique, réputés pour leur endurance et leur expérience des hautes altitudes, servent de guides à de nombreux alpinistes étrangers qui tentent de gravir les plus hauts sommets de l’Himalaya.

Huit alpinistes népalais, dont Kami Rita Sherpa, ont atteint mardi le sommet du mont Everest, ouvrant ainsi la voie à un nombre potentiellement record d’alpinistes pour gravir la plus haute montagne du monde au cours des prochaines semaines.

Une équipe d’alpinistes expérimentés attendait que de puissants courants d’air jaillissant autour du sommet de l’Everest s’atténuent afin de fixer des cordes au sommet pour les alpinistes étrangers.

« Cela a été difficile cette année et nous étions inquiets. Mais le temps s’est finalement amélioré pour atteindre le sommet », a déclaré Iswari Paudel de Himalayan Guides Nepal, la société chargée de réparer les cordes, a déclaré à l’agence de presse AFP.

M. Poudel a déclaré que de nombreuses équipes se préparaient au sommet dans les prochains jours.

Le Népal a délivré un nombre record de 378 permis coûtant 11 000 dollars chacun aux alpinistes pour la saison d’escalade printanière de cette année, faisant craindre un surpeuplement si la météo réduit le nombre de jours d’escalade.

La plupart des tentatives d’escalades de l’Everest sont escortés par un guide népalais, ce qui signifie qu’environ 750 grimpeurs emprunteront le même chemin pour atteindre le sommet du sommet de 8 850 mètres au cours des prochaines semaines.

Et au moins 140 autres se préparent à escalader l’Everest en empruntant la route du nord du Tibet, selon les opérateurs d’expédition, ce qui pourrait représenter le record de l’année dernière.

L’Everest attire des centaines d’alpinistes chaque printemps, quand une fenêtre de beau temps s’ouvre entre fin avril et fin mai, provoquant une ruée vers le sommet.

Un nombre record de 807 alpinistes ont atteint le sommet du mont Everest l’année dernière, avec 563 personnes venant du sud et 244 du flanc nord du Tibet. La montagne a également coûté la vie à cinq alpinistes, dont un guide Sherpa expérimenté qui a été renversé dans une crevasse par un hélicoptère de sauvetage.

L’essor des alpinistes fait de l’alpinisme une activité lucrative depuis que Sir Edmund Hillary et le sherpa Tenzing Norgay ont effectué leur première ascension en 1953. Toutefois, on s’inquiète de plus en plus du fait que leur nombre ne soit pas durable, avec la crainte d’un surpeuplement dangereux et de la dégradation de la situation environnementale. .

En avril, une équipe de nettoyage a rapporté trois tonnes de déchets de la montagne laissés par les alpinistes, y compris du matériel d’escalade, des bidons d’essence et des excréments.

sources AFP & La Rando

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez14