Hors piste au mont du Chat 3 Vallées

Hors piste au mont du Chat, de la poudreuse et du blanc jusqu’au lac du loup

Alors que la saison bat son plein, il est toujours rafraîchissant de s’offrir une randonnée aux confins du domaine skiable des trois vallées. Pour profiter des conditions exceptionnelles. Patrick notre guide, nous propose de grimper au Mont du Chat, sur la crête spectaculaire séparant la Tarentaise de la Maurienne.

Hors piste au mont du Chat, de la poudreuse et du blanc jusqu'au lac du loup
Hors piste au mont du Chat, de la poudreuse et du blanc jusqu’au lac du loup source valthorensguide.co.uk

Cela implique un départ matinal de Courchevel, qui est aussi l’occasion de profiter des pistes des Trois Vallées dans des conditions optimales. Damage parfait et pistes désertes nous accompagnent jusqu’à Val Thorens, à une vitesse presque déraisonnable.

Nous nous dirigeons vers la Cime Caron. Alors que nous avons déjà descendu plusieurs milliers de mètres de dénivelé, les choses sérieuses ne font que débuter. Glissant dans les traces de Patrick, nous quittons le « domaine skiable » par un dédale de combes suspendues.

Ski Hors piste au mont du Chat 3 Vallées
Ski Hors piste au mont du Chat 3 Vallées

Et toujours par gravité, nous débouchons au sommet d’une large pente, totalement recouverte d’une poudreuse blanche immaculée. Perspective magnifique et réjouissante. Bien sur, la pente est rapidement dévalée dans une série de virages fumeux, pressés que nous sommes de mettre les peaux, et poursuivre vers le sommet.

Il nous faut maintenant faire la trace pendant près d’une heure pour déboucher, en plein vent, au Col de la Vallée Etroite, quelques 2000 mètres au-dessus de la Maurienne. Encore quelques conversions acrobatiques sur cette crête vertigineuse et nous atteignons enfin le Mont du Chat !

À 2832 mètres d’altitude, la vue panoramique est exceptionnelle sur 360°.

Des Aiguilles d’Arves au Mont-Blanc…ce sont toutes les Alpes du Nord que nous embrassons d’un tour de tête.

Une petite vidéo

L’autre atout du Mont du Chat est qu’il offre de nombreuses possibilités de descentes, à choisir selon l’humeur, l’état de la neige ou la fréquentation. Aujourd’hui, n’y a pas à se poser de question. L’enneigement parfait, nous permet de nous offrir la plus belle pente, la plus directe dans une superbe poudreuse. La succession de combes fractionne naturellement notre descente et nous permet de nous regrouper, en prenant le temps d’apprécier le ski autant que le paysage littéralement féérique, tout en nuances de blanc.

Le plus blanc des blancs est sans doute celui du Lac du Lou, écrasé par un soleil qu’aucun relief ne vient adoucir. Il marque aussi la fin de cette superbe descente, et la découverte de son accueillant refuge qui vient d’être restauré.
De sa terrasse, nous contemplons toute notre descente. Du sommet au lac, il n’y a pas trace d’un cailloux…c’est comme si avions skié une aquarelle de Samivel…un rêve de skieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez